Google Analytics Tracking Module


Période d'abandon PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 27 Octobre 2011 13:51

 

Après la guerre, le comte Georges de Chabannes, peu désireux de rebâtir le château ou même d’en restaurer les ruines, décide alors de vendre l’ensemble de la propriété.
L’annonce de la vente du domaine, comme terrain industriel (!), devient alors publique et c’est le 5 juillet 1952 que paraît dans le journal « La Province », la première publicité à ce sujet.
Finalement, le château et le parc qui l’entoure, d’une superficie de près de douze hectares, deviennent la propriété du docteur Clément Henrion de Boussu le 10 septembre 1966, par acte passé devant le notaire Michel Van Boxstael à Boussu.

 

 

 

Après d’autres tentatives qui n’avaient heureusement pas été menées à terme, un projet de lotissement voit le jour au début des années 80, inacceptable car il implique la disparition des ruines et du site archéologique qui les entoure.

 

 

Aussi, en 1985, l’ASBL  « Gy Seray Boussu », récemment créée, réalise-t-elle une campagne de sondages destinée à sensibiliser les autorités à la grande valeur historique et archéologique de cet ensemble et, de cette manière, mettre un frein au projet immobilier, plus que jamais menaçant pour la survie des lieux .
Les découvertes très prometteuses réalisées durant cette campagne de sensibilisation valent, en 1986, à l'ASBL, le prix de la Fondation Roi Baudouin et permettent le classement comme monument des ruines du château par Arrêté de l'Exécutif de la Communauté française en date du 20 juin 1988. Étant frappé d'une mesure d'expropriation pour cause d'utilité publique, le propriétaire renonce, alors, à son projet de lotissement et accepte, en 1990, de vendre le domaine à l'Administration Communale de Boussu.

 

Mise à jour le Mercredi, 14 Mars 2012 13:25
 
XHTML and CSS.