Actualités

EXPO – 1540, Boussu au coeur de l’Histoire

1555 – Jean V de Hennin-Liétard, au soir de sa vie, se retourne pour voir le chemin parcouru depuis 1511. Ses terres, désormais élevées au rang de comté, ont connu, sous son impulsion, une transformation majeure. Boussu porte la marque d’un parcours militaire et diplomatique glorieux. En 1540, un chantier de construction d’envergure est entamé et bientôt un château de style Renaissance verra le jour.

Journées du Patrimoine – 8.09.2018 > 9.09.2018

Saviez-vous qu’au-delà des grands évènements qui ont marqué sa riche histoire, la vie du château de Boussu est jalonnée de croyances populaires et de faits improbables que se sont appropriés les Boussutois ?

« Le Trophée » – 7.07.2018 > 8.07.2018

Angleterre, début du 17e siècle – Le Trophée est une comédie de John Fletcher sur les femmes, leurs droits, leurs devoirs et ce qu’elles en font. Une pièce drôle et ô combien contemporaine ! Un texte sur la misogynie et sur le féminisme, sur les unions forcées et le sens de l’amour…

Agenda

mai

30mars(mars 30)13 h 30 min07juill(juill 7)17 h 30 minExpo temporaire "1540, Boussu au coeur de l'Histoire"

Un parc, un château, une chapelle… sur les traces des seigneurs de Boussu

2 septembre 1944 : devant l’avance rapide des troupes alliées, les occupants allemands dynamitent leur dépôt de munitions avant d’abandonner les lieux. Le parc est dévasté. Le château du 19e siècle est ruiné. Au début des années 1980, c’est tout un pan de l’histoire de Boussu qui refait surface. Une histoire prestigieuse, riche de plusieurs siècles marqués par les guerres et les successions. Propriété de la famille des Hennin-Liétard dès 1225, le château de Boussu est destiné à servir l’ambition et la gloire d’un homme puissant sous le règne de Charles Quint.

Jean V de Hennin-Liétard commande la construction d’une demeure exceptionnelle par son style, son ampleur et sa splendeur. Celle-ci commencera en 1539… Aujourd’hui, plus rien ou presque n’est visible des états antérieurs de l’environnement du château de Boussu dont les vestiges sont enfouis dans le parc, à l’exception de ceux de la galerie et du châtelet d’entrée dans lesquels les comtes de Caraman et de Nédonchel avaient installés leur résidence près de 300 ans plus tard.

X